Le roman interactif personnalisé

.

Aperçu du site monroman.com

Présentation du site monroman.com, spécialisé dans les romans intéractifs personnalisés. Ce type d’édition ne fait pas directement concurrence à l’édition traditionnelle, mais engendre un certain nombre de questions la concernant.

.

Un concept nouveau adapté au roman. Les éditions Comédia, par la création du site Web monroman.com, ont introduit un nouveau concept dans le monde de l’édition qui amène à repenser la notion même de roman : le roman interactif personnalisé. Avec ce nouveau concept, les éditions Comédia proposent de devenir auteur à partir d’une certaine somme monétaire.

.

Le principe est celui-ci : le client choisit un roman source écrit au préalable par un auteur et introduit différentes variables, tel le nom du héros, sa profession, ses qualités et ses défauts, etc. De cette manière, est créé un texte adapté en fonction des paramètres enregistrés par le client. Une application informatique du contenu, accompagnée de l’intervention des rédacteurs des éditions Comédia pour harmoniser le texte, permettent la production d’un roman personnalisé et font du client le co-auteur du texte. Le concept de roman personnalisé d’une part, et interactif d’autre part, tend à repenser certains fondements de l’édition.

.

Le roman personnalisé invite à interroger le statut d’auteur tel qu’il est pensé à travers la formule que propose monroman.com. Les éditions Comédia adoptent une posture qui vise à professionnaliser le client et sa démarche par la terminologie employée ; le client est qualifié de co-auteur et la personnalisation du contenu est vue comme la création d’un scénario. Cette forme d’édition où l’auteur paie un éditeur pour faire éditer son texte se rapproche alors de l’édition à compte d’auteur, forme d’édition où l’auteur reste propriétaire des droits d’auteur et où le co-auteur, participant à une œuvre de collaboration, dispose des mêmes droits. Pourtant, dans ce cas, si l’on s’en tient au code de la propriété intellectuelle, les principes aux fondements de la notion d’auteur ne sont pas appliqués puisque nulle part n’est évoquée sur le site la question du droit moral de l’auteur. Ici réside peut-être toute la difficulté : il n’est guère approprié de parler ni d’auteur ni de client et c’est à juste titre que prendrait sens le concept de « pro-sommateur », terme employé par Sarah Lloyd dans Un manifeste de l’éditeur numérique, pour définir la personne à l’origine du roman personnalisé.

.

Le roman interactif remet en cause le rôle de l’éditeur. L’interactivité s’oppose d’emblée au livre figé tel qu’il est conçu traditionnellement. L’éditeur doit s’adapter à un contenu mouvant et penser désormais le texte source comme une base qui sert de référence seulement. L’éditeur n’est donc pas exclu dans ce nouveau concept et il a son rôle à jouer. Néanmoins, dans ce cas, il ne s’agit pas d’édition à compte d’éditeur puisque le produit n’est pas conçu pour être inséré dans la chaîne commerciale du livre, et il ne s’agit pas non plus d’édition à compte d’auteur à proprement parler puisque l’œuvre n’est pas régie par la législation de la propriété intellectuelle. Ainsi, ce mode d’édition qui se situe entre édition traditionnelle et prestation de service, n’est pas clairement limité.

.

Un concept qui introduit de nouvelles façons de penser l’édition traditionnelle et ses fondements. Les éditions Comédia se positionnent pourtant difficilement entre un concept proche du « roman gadget » et un concept novateur qui, qu’on le veuille ou non, opère un glissement dans le rôle de l’édition et de l’éditeur. Aux contours flous, ce nouveau mode d’édition n’a pas encore trouvé de signifiant qui se situerait entre « l’édition à la demande » et « l’édition interactive personnalisée », et opérerait sa finalisation.

Publicités